Greenpeace vs Oreo

Oreo… Vous connaissez probablement ces biscuits en sandwich américain,  propriété du groupe Mondelez. Wikipedia nous apprend qu’à l’origine, l’Oreo était un biscuit fait maison. Il avait une forme plus haute et existait en deux parfums : « meringue au citron » et « crème ». L’oreo était alors vendu 30 cents les 500 grammes dans de petites boîtes au couvercle transparent, ce qui permettait au consommateur de voir les biscuits. L’Oreo tel qu’il existe aujourd’hui fut développé dans les années cinquante par William A. Turnier, afin d’introduire le logo Nabisco. Aujourd’hui, la cuisinière a définitivement rendu son tablier ; l’Oreo est entré dans l’ère mondialiste !

Do you speak Oreo ?

Pour Greenpeace, c’est NO. Car l’association de défense de l’environnement reproche à Mondelez, son fabricant, de contribuer à la destruction des forêts en Indonésie, notamment en achetant son huile de palme aux compagnies « les plus sales » (comme Wilmar) , « alors qu’elle s’était engagée il y a presque dix ans à se fournir uniquement en huile de palme n’ayant pas contribué à la déforestation. » En outre, ses fournisseurs sont accusés de faire travailler des enfants et d’exploiter des ouvriers. 

Résultat de recherche d'images pour "huile de palme"

Et Greenpeace passe à l’action.

Après s’être rendue au siège de Mondelez  pour lui « dire d’arrêter d’acheter de l’huile de palme » issue des « destructeurs de forêt », son site annonce, le 17 Novembre, la mobilisation de ses militants dans plus de 25 villes pour  sensibiliser les consommateurs à la protection des forêts tropicales.

En outre, l’association propose aux internautes de tourner une vidéo critiquant la fabrication du biscuit Oreo, liée à la déforestation et à la disparition des orangs-outans . Une pétition est aussi en ligne pour inciter Mondelez à modifier ses pratiques.

Pour l’heure,

Mondelez n’a pas répondu à Greenpeace. Mais l’on se souvient du Nutellagate qui avait coûté plusieurs dizaines de millions au groupe Ferrero. Depuis, la célèbre pâte à tartiner n’est plus l’icône de nos cuisines… Numéro un dans le monde, l’Oreo n’est qu’en 10ème position sur le marché français avec des ventes stables depuis près de deux ans. Alors, quelque chose nous dit que le combat ne fait que commencer…

3 thoughts on “Greenpeace vs Oreo

  1. Je suis allée voir comment ils sont, les biscuits. Non, je ne connaissais pas lol, il n’y en a pas sur le marché 😉
    Si je comprends bien, pour gagner des sous, les multinationales n’ont vraiment pas de figure…… HONTE!!!!!

  2. J’ai découvert ce petit biscuit il y a peu, et je dois dire que j’aime bien en manger. J’ignorais qu’il utilisait de l’huile de palme… Oreo, tu ne feras plus partie de mon garde mangé!

Nous apprécions vos commentaires (like the post)