Carnet d’écriture et pleine conscience

Carnet d’écriture thérapeutique : j’ai commencé à écrire en décembre 2011. Je m’en souviens parce que toutes mes certitudes venaient de s’effondrer. Un évènement a fait écho avec mon vécu refoulé (dénié en réalité).

Mes premiers carnets d’écriture

J’achetais des carnets noirs dans une boutique de loisirs créatifs, des carnets à dessin. Moi, j’écrivais en déversant l’encre sur le papier comme si ma vie en dépendait. J’ai écrit, encore et encore, jusqu’à épuisement. Toutes mes pensées, mes actes, ma vie de ces moments difficiles sont inscrits dans ces carnets d’écriture.

Aujourd’hui, ils sont archivés mais il m’arrive souvent d’en lire un extrait pris au hasard. C’est de l’histoire, c’est du passé, c’est aussi une mémoire.

Je n’oublie rien, je vis avec.

Ma vie dépendait de l’écriture manuscrite qui m’aidait à rester dans le moment présent, en pleine conscience.

Et puis tout n’est pas si noir. Je sais pourquoi je suis ici aujourd’hui et comment j’en suis arrivée là. C’est important car souvent, la mémoire joue des tours et disperse les souvenirs.

J’ai continué à écrire, comme dans un journal intime. Dans mon carnet d’écriture, je colle des photos, je fais des listes des livres que j’ai lu et de ceux que j’ai envie de lire. J’y conserve précieusement les lettres de mes amies.

Le Bullet Journal

L’année dernière, à la recherche d’un nouveau carnet, j’ai découvert le bullet journal et la méthode de Ryder Caroll. Dans ce nouveau carnet, j’ai renoué avec mon être tout entier. Tout ce que j’éparpillais se trouve depuis dans un seul et unique carnet.

« Comprendre le passé, organiser le présent, dessiner l’avenir. »

Celui que j’appelle aujourd’hui Mon Carnet Créatif Artisanal est à mi chemin entre l’agenda, le journal intime, le bloc-note, le pense bête, le carnet à dessins, l’album photos …

Écrire et déconnecter

Écrire à la main est apaisant. Au cours des semaines, prendre quelques minutes pour alimenter mon carnet d’écriture est devenu naturel.

Je ne trouve pas ma place dans le monde numérique. Ce problème devient une maladie symptomatique de l’ère numérique : le manque de conscience de soi.

Nous vivons à l’époque la plus connectée de tous les temps et pourtant, nous perdons de plus en plus le lien avec nous même. L’écriture, le carnet créatif (ou bullet journal) est mon refuge pré-numérique.

Au delà d’un simple moyen d’organisation, coucher sur le papier les détails importants de ma vie m’aide à rétablir le lien avec moi-même et avec les choses qui me tiennent à cœur.

En confiant mon temps à un outil déconnecté, j’ai créé l’espace hors ligne indispensable pour me concentrer sur l’essentiel. Quand j’ouvre mon carnet, exit les réseaux sociaux chronophages.

« Ce bullet journal va vous aider à vous désencombrer l’esprit pour vous permettre d’examiner vos idées avec d’avantage de recul et une objectivité accrue. »

Sur le plan neurologique, le fait d’écrire à la main ancre l’esprit dans le moment présent, et cela plus que n’importe quel autre moyen de saisir des informations.

En bujotant, vous cultivez automatiquement l’habitude d’être à l’écoute de votre ressenti. Le BuJo vous permettra de prendre le pouvoir sur votre existence, de passer du statut de passager à celui de pilote.

Laissez-vous guider. Munissez-vous d’un carnet, d’une feuille de papier et d’un stylo. Nous nous retrouvons très bientôt. Bisous XOXO

Author: Mamy Horse (Annawenn)

Mamy Horse ou les aventures d'une licorne cinquantenaire, fondatrice Equi Wild - écologie, randonnées équestres et pédestres. Look, tutos, cuisine, humour, animaux et shopping.
Association la maison écologique (Protection de l'environnement)

Cavalière passionnée par la nature, la randonnée et bujo addict. Doctorante de la filière équine. L'Equi-Wild est une philosophie & une activité à découvrir pour les amoureux de la nature en général, des chevaux en particulier

2 thoughts on “Carnet d’écriture et pleine conscience

Nous apprécions vos commentaires (like the post)